• Le projet HAARP

     

     

    Le projet High Frequency Active Auroral Research Program, abrégé en HAARP, est un programme américain à la fois scientifique et militaire de recherche sur l'ionosphère. Ses activités dépendent de la base aérienne de Kirtland AFB et sont financées conjointement par l'armée de l'air et la marine des États-Unis, ses activités scientifiques étant gérées par l'Université d'Alaska et sa mise en œuvre par le laboratoire Phillips de l'US Air Force et l'Office of Naval Research.

    Les installations du HAARP utilisent notamment la technologie IRI (ionospheric research instrument) et des techniques radioélectriques afin de comprendre les mécanismes complexes qui gouvernent l'ionosphère, région de la haute atmosphère. Un des objectifs, par excitation via des ondes haute fréquence (HF), est d'étudier l'impact de l'ionosphère sur les communications longues distances.

    L'installation utilise un réseau d'antennes phasées comportant 360 antennes dipôle. La puissance rayonnée est de 3,6 MW PEP pour une puissance ERP (puissance irradiée) maximale allant de 420 à 3800 MW, selon la fréquence (respectivement de 2,75 à 9,5 MHz).

    Le site est installé près de Gakona, en Alaska. L'installation aurait coûté 30 millions de dollars.

    HAARP est le 3e site de recherche ionosphérique des États-Unis, les autres étant dans les environs de l'observatoire d'Arecibo à Porto Rico, et proche de Fairbanks en Alaska, la station HIPAS. La station de recherche Européenne EISCAT avec une puissance maximale de 1200 MW (ERP) est située près de Tromsø, en Norvège. Une station similaire se trouve en Russie près de Nijni Novgorod, avec une puissance maximale de 280 MW (ERP), il s'agit de la station Sura.

    Selon le site web dédié à ce programme, cette installation a pour objectif d'étudier les propriétés de l'ionosphère. Plus particulièrement, elle permet d'étudier comment les perturbations de cette couche de la haute atmosphère par les orages magnétiques affectent les communications radio mondiales, les systèmes de navigation par satellite ainsi que les réseaux de transport d'électricité sur de longues distances.

    Avec ces installations, les chercheurs « tentent aussi de produire de petits changements temporaires sur une région limitée, directement au-dessus du site d'investigation, qui, en aucun cas, ne peut être comparable aux phénomènes globaux provoqués par les perturbations solaires. Les instruments, d'une sensibilité extraordinaire, installés à l'observatoire HAARP permettent de faire des corrélations détaillées à partir des effets limités ainsi produits, permettant une meilleure compréhension de la façon dont l'ionosphère répond à une grande variété de phénomènes naturels.»

    Dans le livre Les anges ne jouent pas de cette HAARP écrit en 1995 par Nick Begich et Jeane Manning, les auteurs prétendent que la capacité d'HAARP à influencer l'ionosphère serait beaucoup plus importante qu'admise officiellement. Selon eux, ces 360 antennes permettraient un jour de faire des recherches pour pouvoir modifier le climat, interrompre toute forme de communication hertzienne, détruire ou détourner avions et missiles transcontinentaux et finalement, influencer les comportements humains, tout cela via des actions sur l'ionosphère.

    Source wikipédia

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Rapport du Groupe de Recherche et d'Information sur la Paix et la Sécurité

     

    « La psychokinésie ou télékinésiePassion pour la vérité »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Février 2013 à 20:53

    Bonsoir stratos
    Tu viens encore de me prendre 40mn de mon temps
    Il y a de quoi être inquiet, mais je ne suis pas étonné du toutL'Amérique renferme énormément de dossier top secret, il y a de nombreux endroit hyper sécurisé pour lesquels aucunes informations ne filtrent. Zone 51 par exemple.
    Des sujets m'ont beaucoup intrigués. Comme la mise en scène de la conquête de la lune. Le secret autour de l'effondrement des tours jumelles et surtout la 3ème tour refermant des dossiers  top secret.
    C'est un pays qui se comporte bizarement en matière d'informations.
    Le monde va tellement mal pour que tout puisse être imaginé
    Bonne soirée
    Gilles

    2
    stratos Profil de stratos
    Vendredi 8 Février 2013 à 09:48

    Bonjour Gilles,

    Désolé pour la durée de la vidéo, j'espère que tu n'as pas perdu ton temps !

    Tu sais, lorsque tu commences à t'intéresser un peu à ces sujets, ça fait boule de neige et en même temps ça te fout les "boules". De quoi devenir parano ! Heureusement qu'on ne sait rien...

    C'est sûr que l'on nous cache énormément de choses, au nom du secret défense (qui a bon dos et enrichit bien du monde !). Je me demande d'ailleurs si le mot "défense" est bien approprié. Ne devrait-on pas plutôt parler de "pouvoir" ?

    La vidéo suivante "Passion pour la vérité" fait froid dans le dos, même en prenant du recul !

    Bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :