• La psychokinésie ou télékinésie

    La psychokinèse ou psychokinésie (PK) est la faculté métapsychique d'agir directement sur la matière, par l'esprit. C'est un mot introduit par Joseph Banks Rhine pour désigner "tous les effets physiques et biologiques semblant se produire à partir du désir, conscient ou non d'un individu". Aujourd'hui, cette capacité est considérée comme une potentialité hypothétique du psychisme.

    La psychokinèse est étudiée par la psilogie (ou parapsychologie). La classification fournie par l'Institut métapsychique international distingue la biopsychokinèse, influence de l’esprit humain sur le vivant (bactéries, cellules animales ou végétales), la micropsychokinèse, influence de l'esprit sur le hasard (par exemple, faire en sorte qu’un dé fasse quatre ou autre) et la macropsychokinèse, influence de l’esprit sur la matière physique (en lui insufflant de l'énergie pour la déplacer, la briser, par exemple).

    Le positionnement des scientifiques sur l'existence effective de la psychokinèse est mitigé. Le mouvement sceptique contemporain considère que la parapsychologie a échoué dans son projet de prouver l'existence des phénomènes psi et que la plupart des réussites psychokinétiques relèvent des techniques illusionnistes. C'est la conception de certains scientifiques tels que Georges Charpak et Henri Broch par exemple. Cependant, des institutions comme l'Institut métapsychique international, ou la Society for Psychical Research et d'autres scientifiques et universitaires comme Alfred Kastler, Charles Crussard, Yves Lignon, Jean-Jacques Trillat et Albert Ducrocq considèrent la psychokinése comme un phénomène réel auquel il manque aujourd'hui un modèle d'explication théorique satisfaisant.

    Source wikipédia

     

     

     

     

     

    « Lumières mystérieusesLe projet HAARP »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :