• L'affaire James Leininger

    Croyants et fervents pratiquants depuis leur plus jeune âge, Bruce et Andrea Leininger, jeunes parents depuis peu, ne croyaient pas en la réincarnation.

    Ce n'est que lorsque le comportement de leur fils, James, âgé de quatre ans et demi, a commencé à devenir étrange - notamment lors de son sommeil durant lequel il tenait des propos plus ou moins incompréhensibles - qu'ils ont dû revoir leur position sur ce qu'il y a au-delà de la mort.

    Des évènements troublants...

    Au beau milieu d'une « nuit comme les autres », ils furent soudainement réveillés par de terribles cris. En se précipitant à son secours, ils ont retrouvé James encore endormi, pris au piège d'un horrible cauchemar, il criait « Avion en feu ! Le petit homme ne peut pas sortir! » sur un ton et avec une telle assurance qu'on ne pouvait en aucun cas imaginer qu'il s'agissait de phrases prononcées par un enfant de son âge.

    Bouleversés par cet événement, les parents de James commencent à s'interroger.

    Le soir de Noël, Bruce et Andrea, contemplaient James déballant à cœur joie,au pied de leur magnifique sapin, de somptueux cadeaux! Bruce ouvrit à son tour ses présents et demanda à James de l'aider, il prit alors son fils dans ses bras, ouvrit un cadeau et en sortit un livre sur la bataille d'Iwo Jima durant la Seconde Guerre mondiale. Tout en feuilletant les pages, son fils aperçut une photographie et s'écria : « C'est là que mon avion s'est écrasé ! »

    Intrigué, Bruce envisagea, abasourdi, l'hypothèse d'une réincarnation !

     

     

    James Leininger est-il la réincarnation de James Huston, pilote et héros américain de la Seconde Guerre mondiale ?

    L'enquête des Leininger

    Bruce Leininger a alors commencé à étudier les textes disponibles sur la réincarnation et a mené sa propre enquête sur la vie du pilote de la Seconde Guerre mondiale, James Huston, dont la vie semblait hanter la mémoire de son jeune fils.

    Heureusement pour l'enquête de Leininger, la sœur de James Huston était encore en vie et accorda une entrevue au jeune James. Sceptique au début, elle fut très vite conquise par le garçon. Inexplicablement, leurs conversations concernant les années 1940 étaient précises et James se souvenait de détails et d'évènements avec une telle exactitude que l'on pouvait croire qu'il les avait vu ou vécu la veille.

    Leur relation était intense, profonde,immédiatement intime et rare pour deux personnes avec une telle différence d'âge ; l'idée qu'ils soient frères et sœurs pouvait être envisagée...

    Mais Bruce ne s'arrêta pas là : il chercha tous les témoins vivants qui pourraient corroborer les souvenirs de son fils et donc... de James Huston. Lors des entrevues avec d'anciens camarades, Bruce annotait tous les échanges et toutes les déclarations : dates, événements, noms, etc...

    Tout ce dont se rappelait James Leininger s'est avéré être exact.

    Aujourd'hui, à presque 13 ans, James Leininger, qui ressemble étonnamment à James Huston au même âge, est toujours capable de se souvenir avec précision de nombreux détails et souvenirs de son existence en tant que James Huston, pilote et héros américain...

     

     

    « L'histoire de la voyanceLe 6ème sens »

  • Commentaires

    1
    Monâme Profil de Monâme
    Lundi 29 Avril 2013 à 00:05

    J'ai découvert le lien de ton blog chez Bruno ( Ailectron)

    Attirée je clique  et viens donc te saluer

    Cet article est donc le premier que je parcours .... je reste baba   @+@

    je pense que je vais venir trainer un peu par ici 

    Bonne soirée

    2
    AilectronLibre
    Lundi 29 Avril 2013 à 05:49

    T'as raison Mona nous on n'est pas "normaux" !!!

    3
    Monâme Profil de Monâme
    Lundi 29 Avril 2013 à 11:23

    Tu crois que ça existe ce mot "pas normal" ? ;))

    4
    stratos Profil de stratos
    Mercredi 1er Mai 2013 à 17:52

    Bonjour tous,

    C'est quoi la normalité.....l'effet de mode de ce que fait la majorité des personnes ? on pourrait le penser !

    Tu as raison Marie et j'en veux pour preuve la cigarette : il fut un temps, celui qui fumait était normal et avait tous les droits (il trouvait normal d'empester les autres avec la fumée, de jeter les mégots où bon lui semblait...même l'armée y contribuait en distribuant des cigarettes en guise de solde),et le pas normal devait s'y plier. Depuis,  cette normalité a bien changé, fort heureusement !

    Bon premier mai à tous.

    5
    Monâme Profil de Monâme
    Mercredi 1er Mai 2013 à 23:03

    Ah cette satané clope !!!! on se bagarre toute la vie avec, pour nous pour nos gosses !!! 

    Ouais la normalité et la mode  arffff    

    Bonne soirée si tu surfes à cette heure 

    6
    AilectronLibre
    Mercredi 1er Mai 2013 à 23:19

    Perso le tabac ne passera pas mais je fume du papier, je le prends blanc, pur, clean puis je le noircis, je le pollue de mes pensées, de mes fantasmes, de mes transferts, de mes images. J'achète mon shout à la papeterie du coin et quand j'ai ma dose je me calme, là ça y est je suis en manque et je vais rédiger un article, le poster demain matin, rien que l'idée me calme, m'assoupis, tranquillise mes tremblements, ralentit mon coeur, jusqu'à la prochaine fois....  une page, il me faut une page, une page blanche siouplait.... vous avez du feu ?

    7
    stratos Profil de stratos
    Jeudi 2 Mai 2013 à 14:13

    C'est une pollution bien plus digeste que la fumée de cigarette ! je veux bien te donner du feu pour éclairer ta lanterne afin que tu puisses assouvir ta soif d'écriture. N'arrête-pas d'écrire, car je prends toujours plaisir à te lire.

    8
    Jo Llana
    Lundi 20 Mai 2013 à 16:23

    Pour en revenir au sujet initial... Ma grand-mère m'a raconté qu'une de ses amies ou connaissances avait une petite fille. cette petite fille, un jour en promenade en voiture avec ses parents a fait tout un cinéma pour s'arrêter devant une maison. Ses parents, bien entendu, n'ont pas cédé devant le caprice manifeste de la petite. Un autre jour, repassant par le même chemin, la gamine remet ça. Les parents ont été intrigués et ont fini par s'arrêter. La petite est descendue, est allée tout droit dans le jardin, est passée sur le côté pour monter dans le grenier, dont l'entrée se faisait par un escalier extérieur. Les parents l'ont suivie, éberlués et ont retrouvé leur fille devant un coffre avec un objet dans les mains (j'avoue que je ne sais plus si c'était une poupée ou autre chose, j'étais moi même petite quand ma grand-mère m'a narré cette histoire). Elle s'est tournée vers ses parents en leur affirmant, "c'est à moi". Quand les parents se sont présentés devant la propriétaire de la maison, un peu gênés et ont raconté ce qu'il venait de se passer, la dame leur a expliqué que cette pourpée (ou objet) appartenait à sa grand-mère. Elle avait un portrait, et la petite fille lui ressemblait étrangement...Intox? Histoire pour m'impressionner?? Je trouve que l'histoire du petite garçon que tu nous as raconté présente d'étranges similitudes...Intéressant, non?



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :